Odile Frachet travaille en tant que sculpteur, peintre et graveur depuis 1967.
Elle s’initie d’abord à la sculpture auprès des potiers de la Puisaye et dans le cadre d’études d’art plastique au lycée Renoir à Paris. Dès 1967, elle obtient un premier prix de céramique au salon d’hiver de Paris au Grand palais. La même année, elle effectue une première exposition personnelle à Caracas, Venezuela.

En 1973, elle crée l’atelier Céladon où elle donne des cours et des stages de sculpture céramique, de raku (technique de cuisson japonaise), de modelage terre…

En tant que sculpteur, elle réalise plusieurs commandes publiques comme à Toulouse ou elle réalise une fontaine pour l’usine de traitement des eaux de la ville, ou à Bois Colombes pour le centre 72.
A partir de 1988, elle entame son activité de peintre. Les esquisses papier de ses sculptures sont devenus des œuvres à part entière.

Dans cet esprit transdisciplinaire qui la caractérise, elle ajoute à ses peintures d’acrylique des collages et des techniques mixtes. A partir de 2003, elle s’investit dans la gravure. Elle travaille sur des plaques qui une fois imbibées d’encre sont imprimées sur plusieurs tirages Dernière corde à son arc : les livres d’artiste. Elle s’entoure de poètes qui inventent des vers avec qui ses œuvres dialoguent au fil des pages.

De la sculpture au livre d’artiste en passant par la peinture et la gravure, le parcours d’Odile Frachet est une quête d’harmonie, de sens et d’imaginaire qui se déclinent sur différents supports.

Depuis 1967, Odile Frachet a effectué plus de 300 expositions dont 90 expositions personnelles.
©Odile Frachet