Odile Frachet commence son activité dans la gravure à partir de 2003.

Elle travaille sur des plaques qui sont imbibées d’encre avant d’être imprimées. La superposition de ses impressions crée des coïncidences qui surprennent l’observateur.